Juge: Govt. demandé à Google pour trop de données dans le cas du genre

Anonim

Un juge de droit administratif a jugé que les fonctionnaires du Département du travail enquêtant sur les préjugés salariaux avaient demandé à Google des données d'une manière trop large et intrusive pour la vie privée des employés.

Google doit toujours fournir des données, y compris des informations de contact, sur 8 000 employés, mais pas sur les plus de 25 000 employés initialement recherchés.

La question est de savoir si Google paie moins les femmes que les hommes. Le ministère du Travail a déclaré en avril avoir constaté des "disparités systémiques en matière d’indemnisation". Mais Google a démenti les accusations, affirmant qu’il menait des analyses rigoureuses pour s’assurer que ses pratiques de rémunération ne tiennent pas compte des sexospécificités.

La décision, rendue vendredi, est préliminaire. Le Département du travail peut déposer des objections avant que celles-ci ne deviennent définitives. La décision ne décide pas encore, de toute façon, si Google a discriminé.

menu
menu