Les incendiaires du Portugal nourrissent la destruction des incendies de forêt

Anonim

La police portugaise a annoncé mercredi avoir arrêté 61 suspects d’incendies cette année, avec des incendies à la hausse et des chiffres montrant le plus grand nombre de personnes tuées dans des incendies de forêt depuis 2003.

Les incendies de cette année, ainsi que la mort de plus de 60 personnes et des centaines de blessés, ont détruit 141 000 hectares, ont indiqué des responsables de la protection civile, citant des chiffres provisoires.

Cela représente trois fois plus que la moyenne des dix dernières années.

La chaleur et la sécheresse exceptionnelles, associées à de forts vents, ont contribué à expliquer l’ampleur des destructions cette année, a déclaré Rui Esteves, commandant de l’ANPC, l’agence de protection civile du Portugal.

Les pompiers ont dû faire face à un peu plus de 10 000 incendies distincts jusqu'à présent cette année, soit 2 500 de plus qu'à la même période l'année précédente.

Bien que les destructions enregistrées cette année ne correspondent pas au record de 426 000 hectares détruits en 2003, les incendies de cette année ont été les plus meurtriers.

Les feux de forêt qui ont éclaté à la mi-juin ont coûté la vie à 64 personnes et en ont blessé plus de 250 autres près de Pedrogao Grande, dans le centre du pays. Certains de ceux qui sont morts ont été pris dans leurs voitures alors qu'ils tentaient de fuir les flammes.

Une autre vague d'incendies survenue ce mois-ci a blessé 74 personnes, dont six gravement, obligeant les services d'urgence du Portugal à faire appel à des renforts internationaux.

Près de 700 pompiers, 200 camions de pompiers et une dizaine d’aéronefs de lutte contre les incendies continuent de combattre deux incendies majeurs dans les régions centrales de Santarem et de Castelo Branco.

menu
menu